Qui suis-je?

Chaman.. le mot est lancé. Ne croyez pas que je me sois réveillé un matin en me disant “Tiens si je devenais chaman”.
Lors d’un séjour en Lozère, en été 2017, un énergéticien séjournait sur le même lieu. Nous nous croisions le matin et le soir et échangions quelques mots sur notre séjour. La veille de mon départ, il s’est plus intéressé à moi, nous avons échangé longuement sur nos parcours respectifs et y avons trouvé de nombreux points communs, jusqu’à ce qu’il me dise “ Toi Yannick tu peux soigner les gens”. Forcément interloqué, je l’ai assommé de questions. Il n’a pas pu m’en dire plus, il le sentait, c’est tout.
Plein de questionnements en tête, je me suis ouvert à mes proches, qui m’ont immédiatement conseillé de consulter une chamane du coin.
D’un naturel plutôt méfiant envers ces milieux, j’ai longuement hésité. J’ai finalement pris rendez-vous et m’y suis rendu non sans une certaine appréhension.
A mon arrivée, Madeleine (un grand merci à toi) raccompagnait une de ses connaissances, a qui elle m’a présenté “je te présente Yannick, qui est chaman” J’ai été quelque peu surpris… Lors de la séance elle m’a montré ce qu’était le voyage et que je pouvais agir dedans. Ce fut le début de l’aventure.
Depuis ce temps là, j’explore cette voie, beaucoup de lectures, des heures de voyage, des heures de méditations, un énorme travail sur moi-même, et de très nombreuses séances sur des personnes de mon entourage (un grand merci à vous pour ces moments forts).
Des années de travail intense, de gestation, de formation, d’initiations au gré de mes rencontres des deux cotés, des années de doutes et de mise à l’épreuve, d’émotions intenses dans le bon comme dans le mauvais, refusant parfois les responsabilités inhérentes a cette fonction.
J’ai choisi de ne pas être “initié/formé” à un chamanisme traditionnel. Je préfère un chamanisme libre et sauvage, a l’écoute de mon intuition et des demandes et ressentis de la personne. Chamanisme qui me semble plus en phase avec notre monde actuel. (Pour info: non je ne danse pas nu autour d’un feu par un soir de pleine lune, et non je ne fais pas de “transes” sous l’emprise de substances psychotropes). 😉